Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du avril, 2018

Morsures

Me voilà ! ondulant à tes ondulations, Arc-bouté, cambré à ta  folle cambrure. Dévoré, dévorant de nos pensées impures. Ivre de tes ivresses, des vapeurs de peau nue, de tes brumes de chair. Toi, moi, nous, délirants, extatiques, vibrants à nos péchés mortels, à la lueur des mots, au souffle des caresses. Tous les sens aiguisés par le même appétit, au plus doux des combats, à nos tendres morsures, toi, moi, nous enflammés au désir qui va, au plaisir qui vient.

La Voilette

Vous rêvez belle amie... A la douce pénombre. Le chapeau, la voilette et votre chair d’ombres. Prêtresse de peau nue qui s’évade d’un songe. Déesse immobile, offrant ses courbes rondes, sa chevelure blonde, à la lumière douce  que la tendresse inonde…

Tangage

Me voilà dérivant, frêle esquif, au flot de vos eaux sombres. accostant, étourdi aux rives de dentelles. Hagard, dérouté, bousculé par votre folle houle, au rythme insensé de nos marées montantes, au sac, au ressac de nos chairs exsangues, perdu, éperdu autour de moi tout tangue.  A la fin pantelant, enivré à vos folles écumes, endormi, ruisselant à vos rouges intenses.